skip to Main Content

2 Mars 2016 – Feedback Co-Présidence du jury de la finale du concours Lysias Melun

 

Cela allait être une première pour moi de devoir juger des candidats sur des sujets d’éloquence juridique.

J’en étais toute excitée et je comptais les jours jusqu’au 2 mars 2016.

J’étais flattée, honorée et fière à la fois d’avoir été choisie après Jean-Louis DEBRE (Président du Conseil constitutionnel jusqu’au 8 mars 2016), mon défunt Confrère Jacques VERGES et d’autres hommes bien plus connus que moi et donc plus légitimes à occuper cette place de présidente du jury pour la finale.

D’autant que j’allais représenter la première femme Présidente avec cette double casquette d’invitée d’honneur, à la veille de la journée internationale de la femme du 8 mars 2016..

Aucune angoisse, juste du plaisir m’animait.

Et je n’ai pas été déçue tant par la qualité de la performance des candidats que par l’organisation du bureau de Lysias Melun.

La finale de ce concours se déroulait pour la première fois au théâtre municipal de Fontainebleau, incroyablement majestueux.

Les onze membres du jury étaient de grands professionnels, dont entre autres Madame le Président du TGI de Fontainebleau, Madame le Président du TGI de Melun, Monsieur le Professeur de droit des affaires d’Assas-Melun, Maître Vogel du Barreau de Paris, Maître Astruc du Barreau de Melun, Monsieur le Bâtonnier de Fontainebleau et Monsieur Philippe Ingall-Montagnier (Premier Avocat Général de la Cour de cassation) en sa qualité de co-président avec moi.

Nous étions sur la scène du théâtre et les candidats allaient s’y affronter face à un public venu très nombreux pour l’occasion. La pression était forte pour les aspirants.

Le Directeur de l’antenne d’Assas-Melun, Monsieur Frédéric DEBOVE, m’a alors permise de présenter chacun des candidats pour les différents sujets à plaider et de décerner les titres aux lauréats.

Sujet civil pour les étudiants en droit de première année : le transsexualisme et les difficultés liées au changement d’Etat civil.

Sujet pénal pour les étudiants de 2ème année : homicide involontaire et non-assistance à personne en danger.

Sujet d’éloquence pour les étudiants de 3ème année: Blonde ou brune? Oui, un sujet de composition pour moi 🙂

Je souhaitais avant tout que les candidats se fassent plaisir lors de leurs plaidoiries mais sans oublier qu’ils devaient aussi nous enchanter. Je m’attendais à ce qu’ils soient créatifs, audacieux, dominants leurs textes, charismatiques et je n’ai pas été en reste.

Raison pour laquelle les délibérations furent relativement difficiles mais à chaque fois mes choix ont été validés par la majorité.

Ce sont de vraies petites graines à germer et je sens qu’ils vont devenir des concurrents sérieux dans les prétoires dans quelques années, pour ceux qui décident de poursuivre la voie de l’avocature!!!

Après la remise des prix, j’ai été interviewée par le JT d’Assas Paris (lien de la vidéo à venir).

Puis une séance photo s’en est suivie avec las finalistes et les membres du jury.

Un dîner a clôturé cette soirée mémorable où j’ai pu transmettre les valeurs de mon métier, prodiguer quelques conseils à tous ceux qui sont venus m’aborder pour m’en solliciter.

Il m’a été rapporté que j’ai insufflé une certaine fraîcheur et un réel dynamisme pour cette édition 2016… Waou quel honneur!

Voici quelques clichés de cet évènement.

IMG_6002

En pleine analyse des prestations des candidats.

IMG_6005

IMG_5974

Avec mon accolyte et co-président, le Premier Avocat Général près la Cour de cassation, Monsieur Philippe Ingall-Montagnier.

IMG_5925

IMG_5927

IMG_5968

Avec les finalistes.

IMG_5975

Avec Monsieur Debove, Directeur de l’antenne d’Assas-Melun.

IMG_5973 Le Cabinet Bati-Juris venu me soutenir.

 

IMG_5983

Après l’effort…

Back To Top